Certains chauffes eaux solaires individuels necessitent un entretien annuel ou du moins un contrôle annuel. Pendant cette opération on verifie notamment la qualité du glycol, pH et protection hivernale, la pression du glycol, le vase d'expansion solaire et l'absence de fuite sur la soupape de sécurité solaire. Une viste sur le toit s'impose (présence de la terre sur les capteurs) ainsi qu'une vérification des valeurs de sondes
Le cas échéant, on établi'un devis détaillé et on procède à une remise en état.
On ne doit pas mélanger des glycol différents, et dans nos régions, il est préférable d'utiliser des produits hautes températures.
Suivant les installations, la pression dans le système solaire doit au moins être supérieure à 2 bars poue minimiser les phénomènes de vaporistaion.